Pforzheim (Bade-Wurtemberg)

Chaque année le 30 novembre, la ville de Pforzheim commémore l’assassinat de 25 membres du « Réseau Alliance ».

Huit femmes et 17 hommes ont été assassinés par la Gestapo le 30 novembre 1944 à Hagenschiess et enterrés dans un cratère de bombe.

Depuis 2008, une pierre commémorative non loin de la scène du crime, au-dessus de l’arrêt de bus de l’Université de Pforzheim sur la Tiefenbronner Strasse, commémore le crime et met en garde avec l’inscription : « Pour une Europe sans barbarie ».

Une brochure bilingue créée à l’occasion du 75e anniversaire en 2019 contient une description du groupe de Résistance « Réseau Alliance » et des événements d’il y a 75 ans, ainsi que des biographies et des portraits des personnes assassinées à Pforzheim.

Les meurtres de Pforzheim interviennent à la fin de la soi-disant « Semaine du sang de la Forêt-Noire » du 23 au 30 novembre 1944 par la Gestapo à Kehl, Rastatt, Offenbourg, Fribourg, Bühl, Gaggenau puis Pforzheim. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s