Alphonse Bermudez (AIF) – Secteur Asile

Source de la photo: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

Alphonse Bermudez est né le 21 juillet 1911 au domicile de ses parents rue Antoinette Mizon à Cusset (03). Son père André Gilbert est cordier et sa mère Marie née SAINT-ANDRÉ est sans profession. Il est incorporé le 22 octobre 1932 à la 19ème Section des Infirmiers Militaires en Algérie et, après s’être rengagé pour un an en Algérie, il est nommé caporal à compter du 5 janvier 1934. Il est  mis en disponibilité le 5 janvier 1935.

Le 2 mars 1935 il épouse Thérèse DUVAL à Champagnole (39). Ils sont domiciliés rue des Moulins à Cusset et ils ont deux enfants. Il exerce le métier de menuisier dans son atelier rue de la Comédie à Cusset. Il est rappelé le 2 septembre 1939 et affecté au Dépôt de la 13ème section d’Infirmiers Militaires. Il est démobilisé le 20 juillet 1940.

Contacté en juin 1941 par le général RAYNAL, il entre au réseau « Alliance » sous le pseudonyme de A.I.F.

Il est agent de liaison et de transport de postes émetteurs et d’armes. Il est chargé de mission de 3ème classe avec le grade de sous-lieutenant.

Du 20 au 22 avril 1943 la Gestapo  arrête dans l’agglomération vichyssoise une trentaine d’agents du réseau « Alliance » dont Alphonse BERMUDEZ ainsi que son épouse Thérèse. Il est arrêté le 22 avril 1943 à son domicile par 4 agents de la Gestapo suite à la dénonciation du traître Marius CHAMBON. Il est  interné dans un premier temps à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins, jusqu’au 26 mai 1943 avant d’être transféré à la prison de Fresnes jusqu’au 1er juillet 1943, puis au Fort de  Romainville.

Le 3 septembre 1943 il est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 4 par le convoi N° I.131. Il y reçoit le matricule N° 20780. Après la quarantaine il est affecté le 4 octobre 1943 au kommando d’Ellrich. Le 1er décembre 1944 il est transféré au Kommando d’Harzungen. Harzungen est évacué le 4 avril 1945. Alphonse BERMUDEZ est libéré le 12 avril 1945 par les Américains au cours de l’évacuation.

Il rentre le 8 mai 1945.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 50619), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.C. (Forces Françaises Combattantes) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance). La carte de Déporté Résistant N° 1.011.05519 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 21 août 1951.

Il décède à Mouans-Sartoux (06) le 4 mai 2001.

Sources:

– Archives Départementales de l’Allier 1864 W 1, 1289 W 91, 1 R 1913.1424,

– Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 128

– Archives Municipales de Cusset

– Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

– Etat civil de Cusset (03)

– Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editons Tirésias 2004

– Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

– Office Départemental des Anciens Combattants de l’Allier

– Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 50619)

– Service International de Recherches d’Arolsen 5524748,

©  AFMD de l’Allierhttp://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=693865

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s