« L’escalier de fer » de Ferdinand Rodriguez (Pie) et Robert Hervet (1958)

De père espagnol et de mère anglaise, élevé en France depuis le berceau, Ferdinand Rodriguez-Redington, dit « Pie » passe en Angleterre en 1940 et s’engage dans l’armée britannique. Deux ans plus tard, il est affecté par l’Intelligence Service comme chef radio auprès du Réseau Alliance, qu’animaient Marie-Madeleine Fourcade, Léon Faye et Paul Bernard. Une trahison permettra son arrestation et celle de plusieurs camarades de son réseau. « L’escalier de fer » était gravi par les hommes promis au peloton d’exécution. L’auteur a été l’un d’entre eux…

Le livre fut publié sous le titre « L’escalier sans retour » à partir de 1984.

Éditeur ‏ : ‎ France Empire (1958)
Langue ‏ : ‎ Français
Relié ‏ : ‎ 299 pages
ISBN-2 ‏ : ‎ 7048-0379-X 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s